Wattmètre : 3 bonnes raisons de s’équiper d’un consomètre

Publié le 5 Sep, 2022

La pénurie d’énergie qui nous guette est une bonne incitation réaliser des économies. Encore faut-il savoir quel appareil électrique consomme le plus.

Box internet qui fonctionne toute la nuit, décodeur tv en veille, réfrigérateur… Tous ces appareils électroménagers consomment de l’électricité dès lors qu’ils sont branchés au secteur.

Pour connaitre leur consommation, vous pouvez vous équiper d’un wattmètre aussi appelée consomètre. Il s’agit d’une prise électrique équipée d’un compteur de consommation.

J’utilise deux versions différentes de wattmètres : un modèle analogique plus basique et une prise connectée Wemo qui fait aussi office de compteur de consommation.

Je mesure ainsi ma consommation électrique lors des séances photo : éclairage du studio photo, appareil photo (branché au secteur via un adaptateur), ordinateur portable pour le live view etc…

Ce guide sans prétention vise à vous permettre de choisir le meilleur wattmètre pour votre besoin.

Qu’est-ce qu’un wattmètre ?

Wattmètre Fishtec
Exemple de wattmètre de la marque Fishtec

Le wattmètre est un compteur de consommation électrique. Il calcule et affiche la puissance électrique des appareils alimentés en électricité. Il permet donc de surveiller la consommation électrique et de réaliser des économies d’énergie.

La puissance électrique consommée est mesurée et affichée en watts (W), l’unité de mesure standard.

Certains modèles de wattmètre peuvent aussi mesurer l’énergie électrique totale consommée durant un certain temps, par exemple sur 24 heures: cette énergie se donne en kilowattheure (kWh).

Comment s’utilise un consomètre ?

Les consomètres domestiques sont assez simple d’utilisation. Il en existe aussi pour des usages avancés et techniques, qui ne nous concernent pas dans ce cas de figure.

L’objectif est de mesurer simplement la consommation électrique d’un appareil pour en déduire son coût de fonctionnement.

La plupart des wattmètres disponibles sur le marché sont équipés de fiches et de prises. Cela permet de l’insérer facilement entre une prise murale standard et la fiche d’un appareil électrique.

Le consomètre s’intercale entre l’appareil dont on veut mesurer la consommation et la source de courant, ici une prise électrique 220V standard que nous avons tous chez nous.

On commence par brancher le wattmètre sur la prise murale puis on y branche ensuite soit une multiprise soit directement un appareil électrique.

L’appareil affiche instantanément la consommation en électricité à un instant T et de façon cumulée.

Certains modèles permettent de renseigner le coût du kWh de votre contrat de fourniture électrique. Ceci permet d’afficher non seulement la consommation électrique en kW mais aussi le coût correspondant.

Comment bien choisir son modèle ?

Deux modèles de wattmètres : numérique connecté et analogique
Deux modèles de wattmètres : numérique connecté et analogique

Il existe deux types de wattmètres couramment utilisés : analogique et numérique. Les wattmètres analogiques indiquent l’alimentation électrique au moyen d’une aiguille et d’un indicateur d’échelle, tandis que les instruments numériques affichent la consommation d’énergie sur un écran à cristaux liquides (LCD).

On trouve principalement des modèles numériques désormais plus simples, plus solides et moins chers.

Des consomètre connectés sont aussi disponibles. Vous pouvez ainsi consulter depuis un smartphone la consommation en temps réel d’un appareil même à distance hors de vous via internet.

Voilà les critères à prendre en compte pour bien choisir :

La sensibilité de l’appareil

Tous les wattmètres ne sont pas capables de détecter les faibles puissances de l’ordre de 1 à 5 watts que beaucoup d’appareils électriques et électroniques consomment même lorsqu’ils sont éteints ou en veille. La plupart des wattmètres ont un seuil en dessous duquel ils indiquent « 0 watt ».

C’est la sensibilité aussi appelée seuil de puissance minimale mesurable. La plupart des appareils mesurent la puissance à partir de 0,1 watt et la consommation à partir de 0,001 KWh. La tension est souvent indiquée jusqu’au 1/10ème de volt et 0,001 ampères pour l’intensité. C’est déjà bien suffisant et précis !

Le paramétrage

Certains modèles sont de vraies usines à gaz à paramétrer. Il faut choisir un mode, entrer la valeur du kWh, étalonner l’appareil etc… A fuir !Les bons modèles sont prêt à fonctionner en sortant de l’emballage.

L’écran

Attention à l’angle de vision qui peut permettre d’éviter d’avoir à se mettre à quatre pattes en face de la prise pour voir les relevés sur l’écran. Optez aussi pour un modèle avec rétro-éclairage pour lire les données même de nuit ou dans un coin sombre.

Batterie interne

Un wattmètre avec une petite batterie interne ou une pile ne perd pas tous ses paramètres à chaque fois qu’on le débranche. Un gain de temps précieux.

Pourquoi s’équiper d’un compteur de consommation électrique est une bonne idée ?

La première raison est que ce type d’appareil permet de suivre sa consommation électrique de façon précise pou un appareils unique ou pour un groupe d’appareils. Vous pouvez ainsi savoir combien vous coûte réellement votre ordinateur quand vous travaillez de chez vous, en y incluant l’écran, l’unité centrale, les périphériques…

Vous pouvez ainsi réaliser des économies en remplaçant un appareil trop gourmand comme par exemple une vieille tv ou un frigo mal isolé.

Vous pouvez aussi vérifier que les allégations des fabricants de vos équipements électriques sont exactes.

Vous pouvez savoir combien vous coûte en électricité une séance photo.

Les modèles connectés peuvent vous permettre d’éteindre ou d’allumer un appareil à distance ou lorsqu’une certaine consommation est atteinte.

Vous pouvez aussi mesurer la consommation exacte de locataire par exemple en climatisation si vous louez un AirbnB, histoire de pouvoir ajuster le prix à la moyenne réelle.

Exemple d’utilisation

Une fois que vous avez reçu votre appareil, pour commencer vous pouvez mesurer un appareil à consommation stable et faible, comme une lampe de chevet de type LED par exemple.

Pour une lampe de chevet avec une ampoule de 40W, le wattmètre qui fonctionne bien doit afficher une valeur de… 40W. Cette mesure directe marche pour tous les appareils dont la consommation ne varie pas dans le temps : bouilloire, aspirateur…

Pour les appareils qui consomment plus de 1000 W (soit 1 kW), l’appareil affiche la valeur en kW : un sèche cheveux qui consomme 1100 W s’affichera comme 1.1 kW.

Certains appareils consomment plus ou moins selon leur utilisation : un écran de TV, un ordinateur, un four… Il faudra alors calculer une moyenne dans le temps pour connaitre sa consommation globale.

Comment calculer la consommation de vos appareils ?

La consommation électrique d’un appareil s’exprime en kilowattheures (kWh).

Pour calculer la consommation annuelle d’un appareil, on prend en compte 3 facteurs :

la puissance de l’appareil : exprimée en watt
le nombre d’heures de fonctionnement
le nombre de jours de fonctionnement.

Pour calculer la consommation annuelle d’un appareil on va multiplier son nombre de jours de fonctionnement par la consommation quotidienne calculée précédemment. On divise enfin ce résultat par 1000 pour obtenir des kWh.

Pour calculer le coût annuel, il suffit de multiplier cette valeur par le prix du kWh de votre abonnement.

Exemple : un écran de pc de 100 watts est utilisé tous les jours pendant 8 heures. Pour calculer sa consommation électrique, la formule est la suivante : 8h x 365 jrs x 100 W / 1000 = soit 292 kWh par an.

A titre informatif la consommation moyenne de divers appareils :
smartphone 4,5 kw/h
box internet 225 kw/h
four électrique 1000 kw/h
ordinateur portable 52 kW/h

Le prix d’un kWh d’électricité en France pour les particuliers est de 0.1740 € TTC aux tarifs réglementés d’EDF pour les puissances de compteurs courantes (6 kVA) en option de base.

Comment fonctionne un wattmètre ?

Un peu de technique pour les plus curieux.

Un wattmètre standard peut mesurer la tension (V), le courant (A), la puissance (W), le facteur de puissance (pf) et la consommation d’énergie (kWh).

Pour rappel, le calcul de la puissance électrique s’obtient en multipliant l’intensité par la tension : W = A x V

Sur la plupart des wattmètre, la précision de la mesure varie entre 1% et 5% selon la marque et le modèle de l’appareil. Un wattmètre avec une précision de mesure de 2% peut indiquer une puissance de 100 W, 98 W ou 102 W.

Les wattmètres modernes sont des compteurs électroniques ou numériques. Ces appareils diffèrent des wattmètres électrodynamiques par la façon dont ils calculent la consommation d’énergie. Les compteurs numériques utilisent un microprocesseur pour évaluer les valeurs de tension et d’ampérage du circuit à une fréquence de plusieurs milliers d’échantillons par seconde.

Les modèles d’ancienne génération dit électrodynamiques possèdent deux bobines physiques. Ils sont constitués d’un circuit inducteur fixe, formé de deux bobines connectées qui vont créer un champ d’induction dans lequel peut se mouvoir un cadre mobile réalisé en fil fin et muni d’un dispositif à ressorts. Le cadre mobile supporte l’aiguille indicatrice.

Le courant à mesurer passe par les bobines fixes provoquant un champ d’induction impliquant une force électromagnétique. La tension à mesurer se manifeste par un courant qui parcourt la bobine mobile. Ce courant engendre un champ d’induction dépendant de la tension mesurée ce qui engendre une deuxième force électromagnétique.