Guide d’achat : bien choisir son fond blanc photo

Table des matières :

Que vous soyez photographe amateur ou professionnel, que vous preniez des portraits ou des photos de produits, l’arrière plan du cliché peut élever ou faire descendre en flèche sa qualité.

Il existe une solution simple pour répondre à cette problématique : le fond blanc photo. En effet, cet accessoire permet de supprimer tout arrière-plan nuisible et focaliser l’attention sur le sujet de la photo. Petit guide pour savoir comment bien le choisir.

Les meilleurs fonds blancs en kit

En matière de fonds blancs, deux options s’offrent à vous :

  • les modèles en kit livrés avec un support de fixation en aluminium et des pinces pour maintenir le tissu sur la barre latérale.
  • les fonds blancs en vinyle à dérouler et à fixer sur un support de son choix (table et mur par exemple)

Le kit studio permet de photographier une personne debout ou assise ou de grands objets. La toile de fond est en tissu ou en mousseline qu’il faudra repasser de temps en temps et à manier avec précaution car fragile.

Le fond blanc seul en vinyle est plus adapté à la photo de produit pour le e-commerce par exemple ou si vous réalisez des tutoriels. Il est aussi plus facile à nettoyer avec une simple éponge.

Kit fond blanc Amzdeal

Ce kit complet comprend  3 toiles de fond Vert/Blanc/Noir de 2 m par 1.6 m en tissu. Le support tubulaire réglable en hauteur mesure 3m par 2m. Le kit est livré avec un sac de transport et 2 pinces.

Caractéristiques techniques

✔︎ 3 toiles de fond Noir/Blanc/Vert 2m×1.6m
✔︎ Support de fond et répieds en aluminum capable de supporter jusqu’à  6kg.
✔︎ trépieds réglables entre 65 cm et 200 cm.

Les toiles de fond ne sont pas lavables à l’eau mais vous pouvez les nettoyer avec un chiffon humide. Il est possible de repasser vos toiles à basse température pour obtenir un lissé prfait et éviter les plis.

Kit fond blanc MVPOWER

Ce kit de support se compose d’une toile de fond de 1.6 m x 2 m en mousseline blanche et noire. Il contient également un trépied réglable de 65 à 200 cm avec étui de transport.

Caractéristiques techniques

✔︎ 2 trépieds réglable en hauteur de 65cm à 200cm
✔︎ Toiles de fond Noir/Blanc
✔︎ quatre longueurs de varre transverse : 75 cm, 150 cm, 225 cm et 300 cm
✔︎ Sac de transport

MVPOWER propose une garantie de 2 ans sur les pièces. l’ensemble est robuste et assez léger pour une utilisation nomade. Une bonne alternative au concurrent AmzDeal que nous recommandons.

Les meilleurs fonds blancs seuls (vinyle)

 

Le fond blanc en vinyle se roule sur lui-même. Il peut être suspendu avec des pinces ou punaisé à un support de votre choix. Il est facile d’en faire une découpe aux ciseaux pour obtenir des portions adaptées à votre sujet, en particulier si vous photographiez de petits objets.

Fond en Vinyle réversible Noir / Blanc

✔︎ nombreuses dimensions et couleurs disponibles
✔︎ revêtement opaque et mat
✔︎ facile à nettoyer avec une éponge

Avantages du produit

Le fond blanc renvoit bien la lumière sans reflet disgracieux. Il est idéal pour de la photographie alimentaire car il est facile de le nettoyer avec une éponge. Idem, le nettoyage de la poussière sera faicle à effectuer entre deux séances photo. Le revêtement vinyle est texturé mais il faut zoomer énormément pour en voir les mailles.

Fond double face à découper

✔︎ texture sans pli
✔︎ résiste à l’abrasion
✔︎ nettoyage facile avec une éponge

Avantages du produit

Ce grand fond en vinyle de 100 x 200 cm est disponible en blanc, noir ou gris. Il peut être découpé pour s’adapter à vos besoins photographiques. Facile à nettoyer et à replier, il peut se faire oublier dans sont carton d’origine entre deux prises de vues. Idéal pour du packshot avec un éclairage d’appoint, les résultats sont convaincants.

A quoi sert un fond blanc photo ?

Comme expliqué plus haut, un fond blanc photo sert à supprimer l’arrière-plan d’un cliché. Il permet de créer un environnement homogène qui mettra en avant le sujet de l’image, qu’il s’agisse d’une personne ou d’un objet.

Bien qu’il existe plusieurs types de fonds en photographie, le blanc reste le plus largement utilisé, notamment par les e-commerçants. Solution simple et relativement peu coûteuse, elle permet d’obtenir une qualité d’image professionnelle pour réaliser des packshots et mettre en valeur le produit.

Le fond blanc permet aussi de réaliser un détourage facile du sujet pour supprimer le fond avec un logiciel de retouche photo comme par exemple Photoshop. Il ainsi possible de créer une image en format png avec fond transparent qui sera du plus bel effet sur un site e-commerce notamment.

Les différents types de fonds blancs photo

Les fonds blancs existent en plusieurs modèles, que vous pouvez choisir selon l’usage que vous en ferez dans le cadre de votre studio photo. On peut les distinguer par leur taille, leur matières et leur usage.

Parmi les différentes matières, on distingue les fonds en papier, ceux en tissu et ceux en vinyle. Chaque matière est conçue et pensée pour remplir un besoin particulier. C’est un des premiers critères à prendre en compte lors de l’achat d’un fond blanc.

Ensuite, on différencie les fonds selon leur taille. Ces dernières varient et s’adaptent selon que vous vouliez effecteur une prise de vue de sujets debout, assis, ou encore que vous vouliez faire de la photographie d’objets.

Il existe également des fonds pliants, adaptés aux personnes qui veulent, par exemple, se déplacer directement chez le client pour photographier.

Le fond blanc photo en papier

Parmi tous les fonds existants sur le marché, il est le plus utilisé. Facile d’utilisation, il se présente sous la forme d’un rouleau que l’on peut relier à un support, ou simplement coller sur une surface à l’aide de gaffer, un scotch technique très utilisé dans le milieu de la photographie.

Le fond blanc en papier capte très bien la lumière et crée un rendu doux et harmonieux. Il reflète la lumière avec légèreté et crée un rendu et une ambiance naturelle. Pour toutes ces raisons, il est le type de fond le plus utilisé en photo.

Malgré toutes ses qualités, le papier reste une matière fragile qui ne résiste pas au froissements ou aux tâches, par exemple. En cas de dégâts, il faudra couper la partie endommagé sans pouvoir la nettoyer. Ce type de fond photo est donc plus adapté à un usage en studio, ou il ne sera ni bougé, ni malmené.

Le fond en papier est l’alternative la plus abordable parmi les différents types de fond utilisés en photographie. Sa fourchette de prix est très large et s’étend en moyenne entre 35 et 300 euros. Cette différence de prix s’explique notamment par l’épaisseur du papier, et évidemment par la marque qui le commercialise.

Le fond blanc photo en tissu

Dans la famille des fonds en tissus, on trouve principalement des matières comme la toile, la mousseline, le polyester, le velours ou encore le coton. Ces matières sont souvent privilégiées pour l’usage en studio car du fait de leur composition, elles sont en général (mais pas toujours) épaisses et lourdes.

L’avantage des fonds en tissu c’est qu’ils sont conçus dans des matières très élastiques, et ayant une grande résistante aux déchirures et à l’étirement. Ils résistent à la plupart des produits chimiques et peuvent donc être facilement nettoyés entre plusieurs shootings.

Les fonds en tissu ont la propriété d’absorber la lumière plus qu’ils ne la reflètent, contrairement aux autres matériaux. De ce fait, le rendu photographie est moins lisse, mais plus atypique et texturé. Avec ce type de fond l’utilisation d’un support est obligatoire, car ils ne peuvent tenir seuls à cause de leur poids.

Pour un fond blanc photo en tissu, les prix seront situés entre 59 et 300 euros. Le prix varie en fonction de la matière que vous choisissez, mais également des propriétés de la matière (plus légère, plus lourdes etc)

Le fond blanc en vinyle

Le fond blanc photo en vinyle est la troisième solution la plus utilisée en photographie. On le retrouve particulièrement dans le monde du e-commerce, où les commerçant l’utilisent pour mettre en avant leur produits. Cette matière est extrêmement résistante et facile à nettoyer, un simple essuyage suffit.

Le vinyle est une matière rigide, qui se déroule facilement sans faire de plis. Les fonds conçus dans ce matériau reflètent très bien la lumière, et permettent donc de mettre en avant les couleurs du sujet photographié. Comme pour le fond en papier, il existe dans une grande variété de couleur et de textures.

Pour acquérir un fond photo blanc en vinyle, il vous faudra dépenser entre 80 et 350 euros en moyenne. Cela fait de ce type de fonds une solution plus onéreuse que les autres, mais elle se justifie notamment par la longévité du matériau. Grâce à sa facilité d’entretien, le fond en vinyle sera beaucoup plus durable dans le temps que les autres options proposées.

Afin d’utiliser un fond en vinyle, vous aurez besoin d’un support fond afin de le faire tenir en hauteur. Il faut aussi considérer que du fait qu’il reflète beaucoup la lumière, le choix des éclairages doit être effectué avec une grande précaution pour ne pas abîmer la qualité des images. Ces derniers représentent un élément central de l’utilisation des fonds photo.

Quels éclairages privilégier

Le mot « photographie » signifie « écrire avec la lumière », on peut donc dire qu’il est de ce fait normal que la lumière et les éclairages soient considérés comme le pinceau avec lequel se dessine l’art de la photo. En studio comme en extérieur, les photographes dépendent beaucoup de la luminosité de leur environnement pour leur travail. Revenons sur les sources de lumière les plus utilisés.

La softbox, ou « boite à lumière »

L’éclairage dit « softbox » est sans doute le dispositif le plus connu en  photographie. Il se présente sous la forme d’un kit composé de parapluies réfléchissants, d’ampoules ou de flashs montés sur un trépied. L’utilité du softbox est de confiner la source de lumière à l’intérieur du parapluie afin de mieux la rediriger vers le sujet de la photographie.

La magie du softbox réside en effet dans le revêtement intérieur du parapluie. Ce dernier est souvent blanc, doré, argenté ou encore translucide et permet de capter la lumière, de la refléter, puis de la faire se disperser directement vers le sujet devant lequel il est placé. Le rendu est doux grâce à la dispersion de la lumière, et grâce à l’absence d’obstacle avec le sujet, aucune ombre n’est visible.

Le softbox existe dans plusieurs formes, qui remplissent chacune un but précis. Les softbox rectangulaires sont utilisés pour les photographies de portait en pied, les carrées pour les photographies de portrait, et enfin la softbox octogonale est préférée lorsque l’on souhaite photographier une personne et obtenir un reflet naturel dans ses yeux.

Ce type d’éclairage est le favori des photographes grâce à sa facilité d’utilisation et de transport. Le dispositif peut être monté et démonté au besoin et fournit une source de lumière douce et stable pour tout types de clichés. Du fait de sa simplicité d’utilisation, ce type d’éclairage est souvent conseillé au débutants, qui pourront ainsi avoir un outil performant et versatile à portée de main.

Le réflecteur

Les éclairages extérieurs ne sont pas la seule option que vous avez si vous souhaitez faire de la photographie sur fond blanc. En effet, la lumière naturelle du soleil est une source de lumière naturelle et gratuite que nous avons toujours à disposition. Cependant, à cause de la position du soleil par rapport à nous, il est difficile de l’utiliser tel qu’il se présente, certains accessoires sont alors  nécessaires.

Le réflecteur est un outil qui permet de capter la lumière du soleil afin de la rediriger vers le sujet que l’on souhaite photographier. Il fonctionne sur le même principe que les parapluies réflecteurs de la boîte à lumière, c’est-à-dire que la lumière vient également se refléter directement sur un matériau qui va disperser la lumière vers la cible que le photographe choisit de photographier.

Il existe des réflecteurs de plusieurs formes différentes, répondant chacun à des besoins différents. Les réflecteurs circulaires sont particulièrement utilisés pour les photos de type portait, alors que les rectangulaires sont plus courants lorsque l’on doit photographier des sujets de la tête aux pieds, ou encore pour de larges objets.

Comment utiliser un fond blanc pour faire de belles photos ?

Première étape : dérouler le fond blanc sur un support en angle droit. On peut par exemple punaiser le fond sur un muret sur une table pour le maintenir en position. Il existre également des pinces pour ajuster le fond et le maintenir fermement fixé à la table. 

Vous pouvez aussi utiliser un kit de support pour fond de studio ce qui évitera de faire des trous dans votre mur. Nous recommandons de s’équiper d’un petit pinceau pour nettoyer et enlever la poussière du fond avant chaque prise de vue.

Une fois le fond fixé, vous devez l’éclairer. On utilise généralement un projecteur dit « fill light » (lumièe de remplissage) pour éclairer le fond de façon à ce qu’il soit bien lumineux. Objectif : bien faire ressortir votre objet au premier plan avec une « key light ». Cela permet aussi en post-production d’effectuer votre balance des blancs en prenant comme point de repère l’arrière-plan blanc bien éclairé.

Ordre de prix

Pour les éclairages de type softbox, les options sont nombreuses et les prix peut varier énormément entre les différents modèles. Lors de l’achat, l’usage que vous ferez du matériel déterminera la somme que vous investirez. Plus les lumières seront puissantes et plus le prix grimpera. Comptez donc 35 euros pour les modèles les plus abordables et jusqu’à plus de 500 euros pour les plus professionnels.

Pour les réflecteurs, plus l’équipement sera travaillé et perfectionné et plus il vous coûtera cher. Certains modèles ne consistent qu’en un morceau de tissus tendu au milieu d’un cercle de fer, et d’autres sont des constructions complexes qu’il faudra savoir manier. Pour les modèles les plus simples, les prix commencent à partir de 9 euros et les plus onéreux avoisinent les 300 euros.