Quel objectif photo choisir pour de la photo macro ?

En photographie, il est indispensable de disposer d’un objectif macro, sans quoi, vous ne pourrez pas réaliser des gros plans d’insectes, de fleurs et des détails minuscules. Mais il existe tellement d’objectifs que le choix finit par ressembler à la recherche d’une aiguille dans une botte de foin. Découvrez ci-après les critères qui doivent influencer le choix de l’objectif macro adapté à vos besoins.

Le rapport de production

Encore appelé ratio de grossissement, ce rapport doit correspondre au minimum à 1 :1. Cette valeur signifie que la taille réelle du sujet est identique à la surface qu’il occupe sur le capteur. Avec ce rapport, un sujet de 5cm de longueur mesurera également 5cm sur le capteur, comme si vous l’aviez directement posé dessus. Si vous souhaitez capturer des détails plus fins, vous pouvez aller au-delà en ajoutant des bagues allonges ou en optant pour un objectif avec un meilleur ratio (2 :1 pour obtenir deux fois la taille du sujet, 5 :1 pour obtenir cinq fois sa taille).

La longueur focale

La longueur focale est un critère qui joue énormément sur la distance de prise de vue. On distingue à cet effet, l’objectif macro grand-angle, l’objectif macro standard et les téléobjectifs. Les objectifs macro grand-angle sont les moins chers mais il faudra se rapprocher énormément du sujet pour prendre des vues. Ce qui risque de faire fuir le sujet s’il s’agit par exemple d’un insecte. Si vos moyens vous le permettent, nous vous conseillons de privilégier les téléobjectifs macro.

L’autofocus

Le système d’autofocus en plus d’être onéreux, n’est pas toujours utile. La prise de vue rapprochée crée un champ de faible profondeur qui vous oblige dans de nombreux cas, à procéder à un réglage manuel afin de garantir une netteté dans la zone souhaitée. Puisqu’il est question de sujets minuscules, nous vous conseillons d’opter pour des objectifs macro manuel.

Focale fixe ou zoom

Le zoom macro est plus polyvalent, car, il vous permet de couvrir plusieurs focales. Les zooms permettent aussi de suivre les insectes en mouvement sans avoir à déplacer l’appareil photo. Seul bémol, ils coûtent cher en comparaison des objectifs macro à focale fixe. La focale fixe est non seulement moins onéreuse, mais en plus, elle propose une qualité nettement supérieure. Elle vous offrira un meilleur piqué, un meilleur bokeh et des images plus nettes.

L’ouverture maximale

L’ouverture maximale (représenté par l’information F/nombre) constitue la valeur maximale d’ouverture du diaphragme de l’objectif. Plus grande est l’ouverture, plus lumineux sera l’objectif avec en prime, une faible profondeur de champ. Mais les objectifs à grandes ouvertures sont également les plus onéreuses. Ici aussi, nous vous conseillons, d’opter pour une focale fixe à grande ouverture. Ainsi, vous obtiendrez une grande ouverture sans avoir à vous ruiner.

Stabilisation de l’image

Cette fonction permet de réduire le flou de bougé lors d’une photographie à main levée. Mais elle nécessite l’utilisation d’un trépied pour une garantie de photos nettes et précises. Elle n’a donc rien d’extra si vous avez pour habitude de photographier des cibles fixes. À moins de réaliser des portraits ou des photographies d’insectes à la volée, nous vous conseillons donc, d’opter pour un objectif non stabilisé.