Photographier du verre est un exercice des plus difficiles en studio. Tout ce qui se reflète à la surface du
verre lui donne sa forme. Résultat, on peut faire ressortir les caractéristiques du verre en l’encadrant soigneusement de panneaux blancs ou au contraire noirs sur les 4 axes de l’objet pour en modeler les reflets. Sur la papier c’est donc facile une fois ce principe connu. En pratique, hélas c’est plus difficile. Voilà quelques conseils pour faire du packshot de bouteille ou de verre en studio sans devenir fou.

Parlons technique. Optez pour un ISO le plus bas possible et une vitesse la plus rapide possible par rapport à votre vitesse de synchronisation si vous travaillez avec un flash : 1/160s. Optez pour une ouverture à f8.

Une question de reflets

Il n’est pas simple d’éviter les reflets indésirables à la surface du verre. Modeler ces reflets est encore plus complexes. Voilà quelques conseils de base pour démarrer votre shooting efficacement :

  • Vous pouvez porter des vêtements noirs pour éviter de provoquer des reflets colorés sur le verre.
  • Un long câble de déclencheur vous permet aussi de vous tenir loin du mini studio photo
  • Vous pouvez aussi paramétrer le minuteur pour déclencher la photo 5 secondes après, le temps de vous éloigner de l’objet en verre
  • cachez l’appareil photo derrière un carton noir dans lequel vous aurez percé une ouverture pour l’objectif
  • les fenêtres de la pièce doivent être occultés et aucune lumière parasite allumé (plafonnier…)
  • le flash est à éviter absolument
  • portez des gants car le verre marque facilement si vous le manipulez avec les mains

Les accessoires recommandés pour faire du packshot de bouteille ou d’objets en verre sont les boîtes à lumière et les boites « striplight » dont la lumière apparait sur l’objet sous forme de reflets long et étroits qui sont plus élégants. Les parapluies diffuseurs ne sont pas recommandés car leurs reflets sont peu esthétiques.

Le détourage : l’astuce qui sauve

Le détourage d’objets transparents est complexe. Il faut une bonne maitrise de Photoshop pour obtenir un résultat probant et net. Heureusement, avec la technique du contre-jour, il est possible créer un masque qui permet de détourer
rapidement des objets aux formes tortueuses.

L’astuce consiste à prendre deux photos distinctes d’un même sujet. Sur la première, vous le photographiez sur un fond blanc normal comme vous le feriez habituellement, et sur la seconde, vous photographiez l’objet en contre-jour de façon à ce qu’on ne distingue que sa silhouette. Les deux prises de vues doivent être faites à l’aide d’un trépied pour pouvoir ensuite se superposer parfaitement lors de l’étape de retouche finale. Il ne doit y avoir aucune différence d’angle de vue entre les deux prises de vues.

Pour la seconde photo, modifiez I’éclairage de façon à illuminer uniquement le fond blanc. Pour créer l’effet de contre-jour, il faut que le sujet ne soit pas éclairé par une lumière venant de face. Le fond est éclairé en X par deux flashs ou deux éclairages dont il faut canaliser le flux de lumière vers le fond blanc.

Ouvrez maintenant votre logiciel de retouche d’images type Photoshop. Dupliquez le calque de base et ajoutez-y un masque de fusion. Insérez la seconde photo en contre-jour sur ce masque. Enfin, intervertissez le masque de façon à ce que le sujet apparaisse en blanc sur fond noir. Si vous masquez ou supprimez maintenant le calque d’arrière-plan, le sujet paraît détouré sur un arrière-plan transparent. Il suffit alors d’effectuer un détourage complémentaire avec vos baguettes magiques pour finaliser le travail.