Le trépied est très important quand il s’agit de prendre des photos nettes et de bonne qualité. Cependant, utiliser un trépied photo est plus compliqué que ça en a l’air. Il n’est pas juste question de fixer les jambes et de se mettre à prendre les photos, c’est plus sérieux que cela. Dans cet article, nous avons tenu à vous procurer les 3 techniques indéfectibles pour l’usage optimal de votre trépied photo.

Choisir la bonne surface pour régler son trépied

Peu importe vos talents de photographe, si vous ne choisissez pas une bonne surface pour positionner votre trépied, vos photos seront de piètre qualité. La surface qui semble appropriée pour ce genre d’exercice est un sol solide. Évitez donc des endroits instables comme le sable et la pelouse. Toutefois, si ça semble la seule solution faites usage des pierres pour une meilleure résistance.

Si vos photos se déroulent en intérieur, évitez de poser votre trépied sur un tapis ou sur une moquette. Ces deux surfaces pourraient faire vibrer l’appareil au moment de la capture des photos. Il existe de nombreuses techniques pour utiliser votre trépied sur diverses surfaces. Vous pouvez par exemple utiliser un pied en pointe métallique pour les surfaces instables et des pieds en caoutchouc pour des surfaces dures comme le parquet.

Fixer idéalement les jambes du trépied

Comment bien utiliser un trépied pour caméra ? Vous devez éviter d’utiliser la colonne centrale. La colonne centrale est généralement très instable et cela amoindrit le rendu des photos. Nous estimons qu’elle n’est pas indispensable, surtout si vous n’avez pas besoin de beaucoup d’hauteur.

Parfois il n’est pas nécessaire de déplier complètement son trépied. Prenons l’exemple d’un panorama, pour gagner en stabilité, il est préférable d’avoir les jambes du trépied repliées pour travailler à une hauteur de 50 cm.

Si par contre, vous tenez à tout prix à garder votre colonne centrale, rassurez-vous qu’elle soit bien perpendiculaire. Il est capital de bien serrer vos sections de jambes et leviers de tête. Enfin, pour gagner en stabilité, écartez les jambes de votre trépied à fond. Pensez également à y ajouter un peu de poids à l’aide de votre sac, d’un caillou à vous de voir.

Bien connecter la tête du trépied

Vous devez trouver le juste milieu entre vos portraits et le trépied. Pour éviter que votre appareil photo ne bascule trop à la verticale, utilisez la plaque en L qu’on appelle L-bracket ou L-plate. Pour ceux qui affectionnent les téléobjectifs, vous aurez obligatoirement besoin d’adapter un collier de pied pour pallier à la force qui sera exercée sur la tête de votre appareil photo. Pour une utilisation originale du trépied photo, il vaut mieux verrouiller son miroir, car lors du déclenchement l’appareil pourrait vibrer.

Pour des photos réussies, adoptez la douceur et une fois votre appareil idéalement fixé sur le trépied en prenant en compte les astuces suscitées. Servez-vous du retardateur pour permettre à l’appareil de ne pas vibrer lors du déclenchement. Là encore, vous devez opter pour un déclencheur externe qu’il soit radio ou filaire pour que vos actions ne génèrent pas des vibrations qui vont altérer la qualité de l’image.

Pour bien choisir votre trépied si vous utilisez un smartphone, n’hésitez pas à consulter notre guide d’achat.