Ça y est, vous venez de vous équiper d’un petit studio pour réaliser vos photos de produit sur fond blanc. Si vous vous lancez dans le e-commerce c’est une étape importante : une belle photo fait vendre. Voici 5 conseils pour réussir de belles photos de produits et des packshots de qualité.

1- Du bon matériel tu t’équiperas

En photographie il n’y a pas de secret : avec du bon matos, on fait de belles photos. Un bon photographe fera de belles photos avec du matériel médiocre c’est certain mais pour un photographe amateur, avoir du matériel de qualité donne plus de marges de manœuvre.

2- Un appareil photo reflex tu achèteras

Il ne faut pas lésiner sur l’investissement. Il sera amorti sur la durée. Optez pour un appareil photo reflex qui vous permettra un contrôle précis de nombreux paramètres de base, notamment le profondeur de champs, la luminosité… et qui vous donnera une photo nette, avec un beau piqué. le but est de mettre en valeur votre produit.

Bien sûr un smartphone de dernière génération fera aussi l’affaire si vous en avez déjà un mais notez bien que les modèles capables de beaux rendus photographiques coutent souvent bien plus cher qu’un reflex de base que vous trouverez à partir de 400 euros, voire moins cher d’occasion.

3- Un mini studio photo tu utiliseras

Un mini studio photo permet d’obtenir des photos homogène d’un cliché à l’autre car il permet de contrôler à l’identique tous les paramètres de lumière de la photo.

La chambre noire d’isolation bloquera le rayonnement de lumière de l’extérieur (soleil, luminosité différente selon la saison, l’heure du jour, les lampes allumées dans la pièce…) .

Le fond réfléchissant à l’intérieur du studio photo répartira la lumière des LED de façon parfaitement homogène.

Enfin la tente protège aussi de la poussière. Quoi de plus rageant que de faire une bonne prise et de rendre compte qu’un grain de poussière ou qu’un poil est venu se déposer sur le produit.

4- Le bon réglage tu sélectionneras

Il faut maintenant régler votre appareil photo de façon parfaite, une bonne fois pour toutes. Premier réglage l’ISO, puis la focale et la vitesse d’obturateur.

Le réglage des ISO de votre appareil contrôle la sensibilité à la lumière de votre capteur. Les réglages ISO classiques sont compris entre 100 et 1600, plus le chiffre est bas, moins votre appareil captera la lumière.

Si vous travaillez en mode manuel (M), vous devrez régler vous-mêmes les ISO. Dans un studio bien éclairé, votre réglage ISO peut rester compris entre 100 et 400.

Un exemple de réglage idéal pour une image d’un produit bien exposée dans une lumière de studio de bonne intensité et avec un produit qui ne bouge pas :

  • ISO 200
  • Vitesse d’obturateur de 1/125
  • Focale à F16

5- Les réglages de base des reflex tu apprendras

Acheter un bon livre pour se former aux bases de la photo est un facteur clef de réussite. Vous devez comprendre l’impact de la focale sur le profondeur de champs, de même que celui de la vitesse d’obturation du diaphragme.

Une belle photo de produit n’a pas besoin d’une grande profondeur de champs, le produit doit être net simplement sur l’ensemble de sa profondeur.

Idem, pas besoin d’une vitesse d’obturation élevée puisque le produit ne bouge pas et qu’on n’a pas le risque d’obtenir un flou de bougée.

6- Un trépied tu achèteras

Pas de belle photo bien nette sans trépied de bonne qualité, stable, solide et flexible. Certains modèle sont équipé d’un petit niveau à bulle idéal pour stabiliser l’assiette de l’appareil photo. Certains trépied peuvent être déplacés en douceur ou surélevé pour soulager votre dos.

7- De la post prod tu effectueras

Tout packshot devra être retouché une fois la photo prise. La balance des blanc doit en général être équilibrée pour ne pas obtenir un cliché trop jaune. Un peu plus de contraste (blancs plus blancs, noirs plus noirs) permet de faire ressortir le produit du fond blanc.

Des retouches ponctuelles peuvent être nécessaires : petit grain de poussière à gommer, zone à rendre plus nette etc.

8- Le bon format d’image tu exporteras

Pour une utilisation en ligne, nul besoin d’une photo de 4000 pixels de large. 1000 px peuvent largement suffire pour un produit standard. Une photo de plus petite taille sera moins lourdes à charger, donc elle accélèreras la vitesse d’affichage de votre site.

De même un PNG n’est probablement pas nécessaire. Un simple JPEG est moins lourd à qualité similaire.

9- A compresser tes images finales tu t’astreindras

Pour les mêmes raisons que citées au point précédent, votre image de produit doit être la moins lourde possible. 150 KO par photo semble un grand maximum.

Pour y arriver vous pouvez les compresser en ligne en utilisant un outil de compression d’images utilisant un algorithme avancé. Gain de taille : 50% pour une qualité identique à l’œil humain.

10 – Une sauvegarde tu effectueras

Perdre toutes ses photos suite à un ordinateur noyé ou un disque dur tombé par terre, quoi de plus rageant. Pour éviter ce calvaire, faites au moins 2 sauvegardes par semaine : une première sur un disque externe renforcé, une seconde dans le nuage, par exemple sur Google Photos qui offre un espace de stockage illimité et gratuit.